« J’aimerais bien mettre une plante dans mon salon pour y apporter un peu de vie. Mais je ne peux pas. Je n’ai pas la main verte. »

« Je voudrais tellement avoir des plantes ! Mais ce n’est pas possible. Je m’absente souvent. Je n’ai pas le temps de m’en occuper. Elles finissent toujours par mourir. »

J’ai reçu de nombreux messages de ce genre après la publication de Mon top 10 des plantes faciles à vivre !

Et bien, jai une bonne nouvelle pour vous ! Car aujourd’hui, j’ai une solution à vous proposer.

Pourquoi ne pas « adopter » un terrarium ? 😉

Un terrarium. Qu’est-ce que c’est ?

Le terme « terrarium » désigne un milieu naturel confiné qui imite l’environnement et le lieu de vie (biotope) de certaines espèces animales et végétales.

Si les terrariums sont aussi connus pour accueillir des reptiles et autres NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), j’ai choisi de vous parler aujourd’hui des terrariums végétaux.

En plus d’être décoratifs et super tendances, ces petits jardins d’intérieur possèdent de nombreux avantages. Ils demandent très peu d’entretien et leur design élégant confère à votre intérieur une ambiance apaisante et relaxante.

Un terrarium. Comment ça marche ?

Pour réaliser un terrarium, il faut un contenant transparent et étanche, en général un bocal en verre, dans lequel on met successivement :

  • Une couche de drainage : gravier, billes d’argile ou autre
  • Du feutre géotextile pour éviter que la terre ne se mélange au drainage (facultatif)
  • Une couche de charbon pour absorber les odeurs éventuelles et éviter les moisissures (facultatif)
  • Du substrat : le plus souvent, un mélange de terre et de sable
  • De la mousse
  • De la déco (selon vos goûts et vos envies)
  • Et bien sûr, des petites plantes adaptées aux terrariums : cactées, plantes grasses, mini succulentes, fougères, etc.

Toutes les plantes ne peuvent pas forcément s’épanouir dans un terrarium. Il faut bien les choisir. Dans l’idéal, elles doivent avoir besoin de peu de terre, être à croissance lente et à faible développement.

Le choix du bocal est également important.

Tout d’abord, sa forme et ses dimensions doivent vous plaire.

Ensuite, son ouverture doit être suffisante pour pouvoir y insérer des plantes. Si elle n’est pas assez large pour que vous puissiez y passer vos mains, vous devrez utiliser des outils spéciaux.

Gardez aussi à l’esprit que plus cette ouverture sera étroite, plus l’atmosphère à l’intérieur sera humide.

Le bocal influera donc sur l’écosystème du terrarium : le “climat” recréé sera sec ou humide !

Il existe des kits pour réaliser un terrarium de AZ.

Les 2 sites que je préfère (cliquez sur les images pour en savoir plus) :

Mon Petit Coin Vert

Kit terrarium 5 L

(plante non fournie)

MICROCOSMOUSSE

Plusieurs kits disponibles

(plantes fournies)

Il existe 2 types de terrarium

  1. Le terrarium fermé
  2. Le terrarium ouvert

1- Le terrarium fermé

 Il s’agit d’un bocal que l’on peut fermer avec un couvercle, généralement en verre ou en liège.

Il demande très peu d’entretien.

En effet, ce milieu fermé crée un biotope qui se régule par lui-même.

Un léger arrosage 2 à 4 fois par an est suffisant.

À l’intérieur de ce mini écosystème autonome, un cycle de l’eau va se mettre en place. Les plantes vont puiser l’eau par les racines et la rejeter sous forme de vapeur d’eau. (voir l’article J’habite chez mes plantes…)

La formation de buée que l’on pourra observer de temps en temps sur les parois du bocal est donc un phénomène de condensation normal. Il suffira d’ouvrir le contenant pour l’aérer afin que la buée disparaisse.

2- Le terrarium ouvert

Il s’agit d’un bocal qui ne possède pas de couvercle.

Le fonctionnement est quasiment le même que pour un terrarium fermé. Mais comme il s’agit d’un milieu ouvert qui permet à une partie de la vapeur d’eau de s’échapper, il est nécessaire d’arroser un peu plus souvent : 1 à 4 fois par mois selon la composition du terrarium et l’environnement dans lequel il est placé.

terrarium végétal-cube

Comment savoir si c’est le moment d’arroser ?

Dans tous les cas, pour savoir quand arroser, rien de plus simple ! Il suffit d’observer :

  • La couleur de la mousse :

Vert foncé : eau suffisante

Vert pâle tirant vers le blanc : il est temps d’arroser

  • Le substrat :

Substrat humide : eau suffisante

Substrat sec : il est temps d’arroser

⚠ Le substrat ne doit jamais être détrempé. Pour arroser, il faut verser de l’eau en très petite quantité. Il ne faut pas oublier que le bocal n’est pas percé, l’eau en excès ne peut donc pas s’écouler.

Entretien courant

Hormis l’arrosage, l’entretien des plantes d’un terrarium se fait presque comme pour n’importe quelle autre plante en pot.

Lumière

Toutes les plantes ont besoin de lumière pour réaliser leur photosynthèse (voir l’article J’habite chez mes plantes…), y compris celles contenu dans un terrarium.

S’il est placé près d’une source lumineuse unilatérale, il vous faudra tourner le bocal de temps en temps pour que votre petit jardin puisse recevoir la lumière du jour de façon uniforme.

Attention toutefois à ne pas l’exposer à la lumière directe du soleil. Cela pourrait brûler le feuillage des plantes à travers le verre. Il est d’ailleurs conseillé de l’éloigner un peu des fenêtres en été.

Température

Comme pour la plupart des plantes, une température ambiante comprise entre 15 et 27° C sera tolérée. Idéalement elle se situera entre 18 et 22° C, pour vos plantes mais aussi pour vous ! 😉

Attention à ne pas placer le terrarium trop près d’une source de chaleur.

Taille

Il faudra bien sûr supprimer les feuilles mortes et, le cas échéant, les fleurs fanées.

Mais il pourra aussi être nécessaire de tailler régulièrement les plantes qui ont une croissance plus rapide afin d’éviter que le feuillage ne touche les parois du bocal.

terrariums végétaux

Comme vous l’aurez compris, les terrariums vous permettent de créer de jolis jardins miniatures d’intérieur sans effort.

Ils demandent très peu d’entretien et presque pas d’arrosage. Ils ont juste besoin de lumière (sans soleil direct) pour s’épanouir et embellir votre intérieur.

Très faciles à réaliser, ils trouveront forcément une place dans n’importe quelle pièce lumineuse de votre maison.

Le plus dur sera peut-être de vous décider dans le choix du bocal et des plantes que vous avez envie de voir grandir !

Alors ? Vous vous lancez quand ?

***

N’hésitez pas à laisser vos commentaires en bas de page, à raconter vos anecdotes, à partager vos histoires, vos expériences et vos ressentis…

Vous pouvez aussi noter, partager et liker cet article s’il vous a plu…

Mais surtout, et c’est le plus important, PRENEZ SOIN DE VOUS  smile

***

Crédits photos :

Photo de couverture : Jeon Sang-O de Pixabay 

Photos de l’article, par ordre de défilement :

Bocal par Mon Petit Coin Vert

Outils par Mon Petit Coin Vert

Terrarium par Microcosmousse

Terrarium par Microcosmousse

Photo par phố truơng thành  de Pixabay

Photo par Roman Klesper de Pixabay